Bullworth Academy Index du Forum
Bullworth Academy
"Bullworth est un microscosme du reste du monde" . . . Disons plutôt une école de délinquants !
 
Bullworth Academy Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Sur le chemin du gymnase (terminé) ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bullworth Academy Index du Forum -> x. Bullworth Academy -> x. Terrain de sport
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Deidra Ashburton
Membre du Personnel
Membre du Personnel

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2009
Messages: 49
Age: 28
Emploi: Prof d'EPS
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Mer 11 Mar - 15:13 (2009)    Sujet du message: Sur le chemin du gymnase (terminé) Répondre en citant

Loin des recoins sombres et malsains du pensionnat, Deidra avait décidé de se défouler. L'entretien physique était essentiel pour elle, et pas seulement pour sa qualité de professeur. C'était la base de sa vie. Enfin, c'était devenu la base de sa vie. Il fût un temps où Deidra n'avait aucune stabilité dans la vie. Elle était semblable à ses propres élèves, sans repère, à la dérive, violente avec la vie, qui le lui rendait bien. Et puis elle s'était noyée dans le sport, qui l'avait comme ressuscitée. Aujourd'hui, elle était fière de qui elle était devenue: une femme épanouie droite, solide, pleine de vie.

C'est la tête pleine de méditations qu'elle arpentait le chemin qui revenait du terrain de sport, pour rejoindre le gymnase. Elle avait fait une heure de course et autres étirements, elle avait besoin d'une douche. Elle revenait donc en tenue de sport, luisante de transpiration. Ses cheveux étaient collés sur le haut de sa nuque, et une mèche plus longue sur sa pommette gauche. Comme d'habitude elle avait enfilé une brassière de sport, courte et noire. Son jogging était bleu clair.

Il faisait un peu froid malgré le soleil de printemps, mais Deidra avait encore le corps chaud de son effort prolongé. Elle pouvait tout à fait marcher jusqu'aux vestiaires sans se couvrir plus que ça. Elle regardait au loin, survolant le terrain de sport du regard. Elle avait hâte de voir ses jeunes courir dessus, avec elle pour les cadrer. Deidra aimait beaucoup son travail, elle le trouvait très motivant. Et puis, c'était un peu sadique, mais elle aimait bien les voir en plein effort. Les aider à pousser leurs limites physiques pour, sans qu'ils le sachent, les aider à se purger de leurs difficultés. C'était là sa façon de contribuer à ce pensionnat, et sa façon de prendre une revanche sur sa propre adolescence, comme si elle devait les sauver pour effacer son passé.
_________________
Combattre le mal par le mal.
Mlle Ashburton, professeur d'EPS.

Avatar par Ravenskar.


Dernière édition par Deidra Ashburton le Lun 11 Mai - 15:27 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 11 Mar - 15:13 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Killian Layne
Les Bourges
Les Bourges

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2009
Messages: 23
Age: 18 ans
Emploi: Etudiant
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Sam 21 Mar - 11:06 (2009)    Sujet du message: Sur le chemin du gymnase (terminé) Répondre en citant

Killian n’était pas du genre magnanime. On l’emmerdait, il répondait par les mots et si l’autre était susceptible de ne rien comprendre, il répondait des ses bras. La dernière solution qu’il avait utilisé contre un certain Kévin qui devait avoir un coefficient intellectuel ne dépassant pas celui d’une huître. Cette altercation lui avait valu des avertissements -chose dont il n’en avait absolument rien à faire sachant que son père faisait vivre cet établissement- mais surtout une rage inconsidérée.  Bien sûr il avait réglé son compte à cet idiot qui avait eu le malheur de renverser de l’eau sur sa chemise mais ce n’était pas suffisant : il avait besoin de bouger, de se défouler ou bien de draguer. Draguer étant la meilleure des solutions pour se sentir mieux après… Enfin quand l’autre accepte le flot de bavardages hypocrites. C’est donc avec humeur qu’il rejoignit le terrain de sport, sa chemise et son jean encore mouillés.

Arrivé devant le terrain de sport, il aperçut une femme. Habillée avec un jogging bleu et une brassière noire, elle devait avoir la vingtaine. Le garçon chassa l’agacement sur son visage pour laisser sa mine mystérieuse prendre le dessus et s’avança lentement vers la jeune femme. C’était quoi déjà le dicton ? Belle de loin mais loin d’être belle ? De toute évidence là, il n’avait pas lieu d’être écouté : la femme était musclée, avait la peau recouverte de sueur, bref toutes les caractéristiques pour mettre cette jeune femme dans la catégorie ‘dangereusement sexy’. Arrivé à sa hauteur, il lui jeta un coup d’œil et sembla reporter son intention sur le terrain. ‘Sembla’ car là n’était que le début de son jeu : il était certainement beaucoup plus intéressé par la personne se tenant à ses côtés que par le stade mais là était toute la subtilité des choses ; par son illusion de manque d’intention pour la jeune femme, elle allait forcément se préoccuper de lui. Les femmes sont si faciles à tromper…

* Qui est-elle ? Je ne l’ai jamais vue auparavant. Ou alors je m’en souviendrais. *
La perspective que ce soit un professeur ne l’enchantait guère : il ne pourrait pas s’adonner à son passe-temps favori, la drague, et s’il tentait quoique ce soit, il aurait sûrement des ennuis. Comme des heures de colles ou pire, se faire rembarrer sec par la jeune femme. Killian soupira intérieurement. Qu’est-ce qu’il devait faire à présent ? Parler du charmant printemps qui s’annonçait, était bien entendu exclu.


[ Hop, une réponse =)  Si jamais tu attendais quelqu'un en particulier, dis-le moi, je supprimerais mon poste. En attendant, bonne journée ! ]
_________________
Le mal triomphe toujours...
Revenir en haut
Deidra Ashburton
Membre du Personnel
Membre du Personnel

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2009
Messages: 49
Age: 28
Emploi: Prof d'EPS
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Lun 23 Mar - 17:20 (2009)    Sujet du message: Sur le chemin du gymnase (terminé) Répondre en citant

[Non, je n'attendais personne en particulier, tu es le bienvenu ! En plus nos signatures s'accordent  Mr. Green ]

Quand Deidra reporta son attention sur le chemin, elle s’aperçut qu’elle n’était plus seule. Un jeune homme arrivait en sens inverse. C’était un élève sans aucun doute, un des plus âgés peut-être. À ce qu’il lui semblait, elle ne l’avait jamais vu, ou alors très peu.

*Et pourtant, il n’est pas du genre à passer inaperçu..*

À mesure qu’il avançait, le damoiseau se profilait plus précisément. Il était mouillé, sur sa chemise et son pantalon. Il était blond et beau, c’était indéniable. Un peu genre.. quoi donc ? Bourgeois ? Peut-être. Deidra hésitait entre un nouveau venu ou un adepte du séchage d’EPS. Quand ils se croisèrent, le jeune homme ne la regardait pas, mais ça n’empêcha pas Deidra de remplir son rôle de professeur. Elle-même n’aimait pas vraiment vérifier ce que faisaient les élèves, mais elle mettait un point d’honneur à être professionnelle.

« Dis moi.. qu’est ce que tu fais ici ? » lui demanda-t-elle en s’immobilisant, tournée à demi vers lui, droite et posée.

Après tout il n’y avait pas cours de sport et il n’était pas en tenue prouvant qu’il allait en faire par lui-même. Elle ne se montrait pas sévère d'emblée, ce n'était pas dans son caractère et elle préférait largement laisser aux élèves le bénéfice du doute. Un sourire à peine esquissé, elle le questionnait avec décontraction, sans oublier quel lien ils se devaient de conserver.
_________________
Combattre le mal par le mal.
Mlle Ashburton, professeur d'EPS.

Avatar par Ravenskar.
Revenir en haut
Killian Layne
Les Bourges
Les Bourges

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2009
Messages: 23
Age: 18 ans
Emploi: Etudiant
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Sam 28 Mar - 11:24 (2009)    Sujet du message: Sur le chemin du gymnase (terminé) Répondre en citant

Il n’eut pas à trouver quoique ce soit pour engager la conversation, la jeune femme s’en chargeait. Il tourna la tête vers elle comme s’il venait de se rendre compte de sa présence et n’oublia pas de conserver son air indifférent. Il ne répondit pas directement après l’interrogation de la jeune femme. Il était bien trop occupé à calculer ce qu’elle lui disait. Elle le tutoyait. Pouvait-il se permettre cette familiarité alors qu’il ne connaissait pas le statut de cette personne au sein de l’établissement ? De toute évidence, non. Quant à la perspective de lui répondre sincèrement pourquoi il était là, il préféra y renoncer. Quant à celle de lui retourner sa question, cela aurait été stupide : il était évident qu’elle avait couru. Il esquissa donc un sourire et retourna à sa contemplation passionnante du terrain.

« Visiblement pas pour la même chose que vous. »


Il jeta un autre coup d’œil sur sa partenaire. Eh ! Il fallait noter qu’il n’avait pas menti. Maintenant, il fallait anticiper la question  « alors pourquoi es-tu là ? » . Il fallait qu’il trouve un truc pour que la jolie demoiselle se présente. Histoire qu’il sache à qui il avait affaire, une professeur sexy en quête de bien-être physique (comment peut-on être moralement stable quand on est prof ? ) ou une pensionnaire avide de sport. Si elle s’avérait être une enseignante, le jeu n’en serait que plus amusant. Il n’aimait certes pas jouer avec l’autorité mais il aimait par-dessus tout les défis. Celui de conquérir une enseignante était digne de lui, serait porté comme un trophée et surtout, serait vraiment plus intéressant que de draguer des adolescentes aux folles hormones, incapables de résister à un sourire enjoliveur.

« Je pensais trouver ici une autre distraction que la sottise de mes congénères qui consiste à utiliser ses muscles pour soumettre l’autre . Et apparemment, j’ai eu de la chance. »

Allait-elle mettre à présent des distances ? Le garçon espérait cette réaction. Cela prouverait son hypothèse sur le statut de la jeune femme. Et quoi de plus existant que de séduire une femme, la voir s’éloigner dans l’espoir de calmer ses désirs et à force de belles paroles, la tenir entre ses bras pour mieux la faire tomber ensuite ? Oui Killian était ce qu’on pourrait appeler un pervers manipulateur, avide de montrer sa supériorité. Et il se complaisait dans ce statut.
_________________
Le mal triomphe toujours...
Revenir en haut
Deidra Ashburton
Membre du Personnel
Membre du Personnel

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2009
Messages: 49
Age: 28
Emploi: Prof d'EPS
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Sam 28 Mar - 11:52 (2009)    Sujet du message: Sur le chemin du gymnase (terminé) Répondre en citant

Le jeune homme prenait un air nonchalant et indifférent. Deidra ne douta qu'un court instant de ce comportement. C'était feinté, elle en était presque sûre. Des ados manipulateurs, elle en avait rencontré et expérimenté. Cela l'amusait, elle aimait voir la détermination de certains à tromper leur monde. Bien sûr, elle gardait ça pour elle. Extérieurement, elle continuait d'observer l'étudiant avec distance, décontraction mais distance. Il prenait son temps, allait et venait entre le terrain et elle de son regard foncé.

« Je pensais trouver ici une autre distraction que la sottise de mes congénères qui consiste à utiliser ses muscles pour soumettre l’autre . Et apparemment, j’ai eu de la chance. »

Elle fronça ses fins sourcils, presques cachés sous sa frange, qui se décollait du front car l'air ambiant séchait peu à peu la moiteur de sa peau.

"Une bagarre ?"

Elle savait parfaitement que c'était fréquent ici, mais elle devait quand même réagir. Son regard, plus sérieux, repassa sur les vêtements mouillés du jeune homme.

"Ou du bizutage ? Tu es tout mouillé. Tu devrais te changer et me raconter ce qu'il s'est passé."

Deidra leva le bras en direction de l'école, où il pourrait se changer plus à l'aise que sur le terrain de sport. Elle prenait naturellement un ton directif, sans être sèche, ni maternelle, du tout. Cet étudiant n'avait pas l'air d'avoir reçu de coups, et il semblait bien capable de se débrouiller avec les autres, ne serait-ce que par son esprit manipulateur, mais il était du devoir du professeur d'intervenir, au moins pour faire connaissance avec cet inconnu. Il était important de connaître les élèves. Et il avait de la chance, il devait être tombé sur le prof le plus intègre de Bullworth.

*Et si c'était un prof qui avait usé de sa force pour "soumettre" son élève.. ? Confused * pensa-t-elle en divagant sur les professeurs de l'école. Elle aurait été embêtée. Une moue légère plissa ses lèvres fines.
_________________
Combattre le mal par le mal.
Mlle Ashburton, professeur d'EPS.

Avatar par Ravenskar.
Revenir en haut
Killian Layne
Les Bourges
Les Bourges

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2009
Messages: 23
Age: 18 ans
Emploi: Etudiant
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Sam 28 Mar - 12:29 (2009)    Sujet du message: Sur le chemin du gymnase (terminé) Répondre en citant


Personne n’occupait le terrain. A croire que les pensionnaires n’avaient réellement pas de matière grise et préféraient utiliser leur muscle dans les couloirs que sur les stades. La réponse de la jeune femme vint se glisser dans ses oreilles. Elle avait compris que c’était les bastons qu’il essayait de fuir, bien qu’il en soit bien trop souvent l’auteur. Mais contrairement aux autres abrutis de Caïds, il se battait pour son honneur non pas par passe-temps. Le garçon n’eut pas à répondre à la question de la jeune femme. Apparemment, elle avait trouvé la réponse d’elle-même. Abandonnant sa contemplation du terrain, le jeune Layne posa son regard sur la charmante inconnue. Sa mine apaisée d’il y avait quelques instants, avait disparu pour laisser place à une expression plus sérieuse.

Elle lui conseilla d’aller se changer. Ah ! Les femmes ! Il avait dix huit ans non ? N’était-il pas assez âgé pour décider quoi faire de sa vie ? Quant au bizutage, se moquait-elle de lui ? L’avait-elle regardé ? Comment pourrait-on oser faire subir à lui, Killian Layne, du bizutage ? Absurde, vraiment. S’il se sentait un peu frustré par cette réponse, la jeune femme lui en appris plus qu’il n’aurait espéré : c’était bel et bien une professeur. Une fille de dix huit ans ne lui aurait pas demander de lui ‘raconter ce qu’il s’est passé’, étant à cet âge-là, complètement manipulée par leurs hormones et en manque total de maturité. Quant à son ton de voix, il ne trompait pas : c’était celui de celle qui veut être écoutée et respectée. Une prof. Le jeune homme risqua un petit sourire en tournant la tête vers la jeune femme. Ça y est, il avait enfin trouvé un vrai défi dans cette école.


« Il n’y a rien à raconter Mademoiselle. Et je doute que vous m’écouteriez ou me croiriez si vous me connaissiez. »


Le garçon reprit sa mine indifférente et continua de dévisager sa proie.  Il savait que si elle apprenait comment il s’appelait, elle n’allait pas croire en son histoire, son passé étant trop chargé d’heures de retenue, tous ces trucs inutiles qui servent à faire croire à encore un peu d’autorité. C’est pourquoi le jeune homme préféra momentanément de jouer la victime qui se repend. Question de stratégie.

_________________
Le mal triomphe toujours...
Revenir en haut
Deidra Ashburton
Membre du Personnel
Membre du Personnel

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2009
Messages: 49
Age: 28
Emploi: Prof d'EPS
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Sam 28 Mar - 12:51 (2009)    Sujet du message: Sur le chemin du gymnase (terminé) Répondre en citant

« Il n’y a rien à raconter Mademoiselle. Et je doute que vous m’écouteriez ou me croiriez si vous me connaissiez. » dit-il avec un petit sourire.

Il jouait à la pauvre victime que personne ne croyait maintenant ? Deidra eut du mal à avaler ça, surtout avec l'allure qu'il avait. Avec son adolescence et son expérience avec les jeunes, la jeune trentenaire savait quand même jauger ses élèves. Elle ne savait pas qui il était ni ce qu'il avait fait, mais ce n'était certainement pas une petite victime. Il en avait dans le crâne, il ne s'en servait pas forcément pour faire le bien mais il n'était pas faible d'esprit. Après tout il avait ignoré sa proposition de se changer, ou même de l'accompagner vers le bâtiment principal. S'il souhaitait rester mouillé le temps de digérer sa colère ou sa frustration, il en avait le droit. Mais ce n'était pas à lui de mener le jeu.


« Laisse moi juge de ce que je croirais ou pas. Qui es-tu ? Il ne me semble pas connaître ton nom. »

Elle le sonda un instant, les yeux droits rivés sur son visage. Beau et manipulateur, dans une telle école ?

*Si ce n'est pas un dragueur, je ne m'y connais pas.*

« On ne s'est pas encore rencontrés, je me trompe ? »

Il fallait jouer finement avec lui, il n'avait pas l'air du genre à obéir sagement, ni à réagir comme une brute épaisse, ce qui rendait la chose un peu plus délicate. Mais Deidra se sentait assez diplomate pour y arriver. Lui aussi, était son petit défi. Néanmoins, elle commençait à sentir le frais sur sa peau, la sueur avait séché en partie et la température de son corps redescendait. En tenue de sport elle allait attraper froid. Elle, elle devait se changer et prendre une douche. Mais bon, elle tenait à d'abord finir cet entretien, au moins pour faire connaissance. Ensuite, elle verrait, elle ne pouvait pas le forcer à l'accompagner aux vestiaires pour pouvoir discuter de ce qu'il s'était passé après sa douche.
_________________
Combattre le mal par le mal.
Mlle Ashburton, professeur d'EPS.

Avatar par Ravenskar.
Revenir en haut
Killian Layne
Les Bourges
Les Bourges

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2009
Messages: 23
Age: 18 ans
Emploi: Etudiant
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Dim 29 Mar - 00:37 (2009)    Sujet du message: Sur le chemin du gymnase (terminé) Répondre en citant

Apparemment, il avait sous-estimé cette femme. Elle avait plus de défenses qu’il ne l’aurait cru et il semblait qu’elle arrivait à lire ses intentions ; sa dernière question l’avait trahie.  Elle cherchait à en savoir plus sur sa personnalité et s’il répondait comme il avait l’habitude de répondre aux adolescentes hormoneuses, les soupçons de la jeune femme sur sa personnalité seraient fondés. Et ça, il en était hors de question. Il devait désormais changer de stratégie. Non pas changer le tout pour le tout mais surtout ne pas répondre : ‘ si on s’était déjà vu, je m’en serais souvenu’. Elle semblait sonder son caractère autant que lui le faisait. Et il aimait ça. Il n’aurait pas du sous-estimer autant les femmes : elles pouvaient être (parfois) intéressantes et surprenantes.

«  Killian Layne. Il me semble également ne jamais vous avoir vu, professeur… »


Pouvait-on considérer qu’il avait gagné un point ? Elle n’avait jamais parlé de son statut dans l’école et pourtant lui, avait su le deviner. Il laissa apparaître un léger sourire en coin. Se faire victime n’avait pas marché. Il restait encore moult choix de comportement à tester. Son choix se reporta sur la conduite d’un élève normal et responsable ; ainsi ils pourraient sympathiser et ne dit-on pas qu’il y a une distance infime entre l’amitié et l’amour ? Attentif aux moindres réactions et aux moindres mots que prononçaient la jeune femme, il décida d’aller dans son sens, se montrer tel que le professeur voulait le voir. C’est donc avec un certain amusement intérieur qu’il ajouta :


« On ferait peut-être mieux de rentrer. Nous risquerions d’attraper froid. »

Le garçon se demanda si cette fois-ci, la jeune femme allait tomber dans le piège tendu. En apparence, cette phrase n’avait pas grand-chose de suspect mais Killian pensait autrement. Déjà, elle montrait qu’il contrôlait la situation : à aucun moment elle ne lui avait demandé de rentrer, mis à part avec un geste mais ça ce n’était pas s’exprimer et donc si elle suivait sa proposition, cela prouverait qu’il est supérieur à elle. De plus si elle acceptait, elle serait obligée de le supporter plus longtemps car ils seraient tous les deux seuls au chaud, à l’aise. Là alors, il pourrait essayer de tisser des liens d’amitié. Par contre, si elle décidait de poursuivre leur dialogue ici, cela montrerait qu’elle avait changé d’avis, car tout de même elle avait sous-entendu ce mouvement, et tout le crédit qu’elle avait jusqu’à là, s’effondrerait. Et en plus, si elle refusait, cela prouverait clairement qu‘elle a cerné son esprit dragueur. Et à ce moment-là, il devrait jouer fin. Des deux façons, elle était coincée.  Deux - zéro ?
_________________
Le mal triomphe toujours...
Revenir en haut
Deidra Ashburton
Membre du Personnel
Membre du Personnel

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2009
Messages: 49
Age: 28
Emploi: Prof d'EPS
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Dim 29 Mar - 11:21 (2009)    Sujet du message: Sur le chemin du gymnase (terminé) Répondre en citant

Deidra lui avait demandé son nom en pensant ne pas l'obtenir. Ou alors avec une phrase bateau d'enjôleur, c'était l'inconvénient des personnes fines et joueuses comme il semblait être. Ceci dit, elle ne pouvait pas ne pas demander qui il était, c'était autrement pratique de le savoir et elle devait bien faire agir son autorité non ? Elle était curieuse d'avoir sa réponse. Et elle en fut plutôt surprise:

«  Killian Layne. Il me semble également ne jamais vous avoir vu, professeur… »

Il donna son nom sans sourciller. Il l'identifia immédiatement comme professeur. Il ne joua pas les dragueurs malins. Cela laissa un temps de perplexité à Deidra, avant qu'elle se remette à réfléchir. Layne. Elle connaissait ce nom, sans aucun doute. Un gosse de riches, et plutôt entourloupeur. Mais elle ne l'avait jamais éprouvé elle même et elle mettait un point d'honneur à ne pas (trop) juger les gens par ce qu'on lui en disait. De toute façon, s'il était vraiment ce qu'on disait, elle s'en rendrait vite compte. Mais le bénéfice du doute était prioritaire. Ensuite, elle s'attacha à l'autre partie de sa réponse. Voir qu'elle était prof n'était pas très dur, elle n'avait clairement pas l'âge d'une étudiante et elle s'était montrée plutôt directive. Au moins il confirmait sa vivacité d'esprit et il n'avait pas joué les don juans en la qualifiant de plus jeune qu'elle n'est, ou ce genre de bêtises. Finalement, Deidra fit une moue d'approbation et répondit posément.

« Je suis Mademoiselle Ashburton, le professeur de sport. Normalement, nous aurions dû nous rencontrer bien plus tôt. Tu es allergique au sport ?»

Elle savait qu'elle n'avait aucune prise sur lui quant à son absentéisme. C'était le directeur qui s'en occupait, et non seulement il avait des méthodes douteuses, mais en plus il passait tout aux bourges. Mais elle ne voulait pas se priver de lui faire remarquer son absence injustifiée, avec un léger sourire en coin, le regard interrogateur.

« On ferait peut-être mieux de rentrer. Nous risquerions d’attraper froid. »  avait-il dit juste avant.

Ça, c'était encore plus surprenant. Il avait ignoré sa proposition de rentrer, et il la proposait à son tour. Avec un "nous" fédérateur qui lui donnait presque le rôle de l'initiateur. C'était Deidra qui avait parlé de ça, et c'était lui qui menait la barque finalement ! Etonnée, elle n'en fut pas moins amusée.

*D'accord, il est au moins aussi malin que je le pensais. Pas mal, je vais devoir faire attention maintenant.*

Il était évident qu'elle allait accepter, elle ne pouvait pas refuser quelque chose qu'elle venait d'évoquer, surtout qu'ils allaient vraiment finir par prendre froid. Pour le professeur, elle ne perdait pas la main, puisque Killian ne la forçait pas à partir -elle voulait déjà rentrer-. Mais ça sonnait quand même comme une décision de l'étudiant. Tant pis, elle acceptait cette petite entourloupe.

« Oui, on ferait mieux de rentrer. De toute façon, il faut que je me change.»

Elle désigna alors sa tenue, preuve de son activité sportive. Après une heure d'effort elle appréciait l'idée de prendre une douche et de se rhabiller, car l'air frais commençait à la faire frissonner.
_________________
Combattre le mal par le mal.
Mlle Ashburton, professeur d'EPS.

Avatar par Ravenskar.
Revenir en haut
Killian Layne
Les Bourges
Les Bourges

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2009
Messages: 23
Age: 18 ans
Emploi: Etudiant
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Ven 3 Avr - 20:27 (2009)    Sujet du message: Sur le chemin du gymnase (terminé) Répondre en citant

[ Désolée du délai et de la longueur...]

Il aurait su, il serait venu plus souvent en sport. Mademoiselle et non Madame. Dommage, le défi en aurait été que plus amusant. Elle enchaîna par l’acceptation de son invitation à retourner au château et le garçon ne trouva rien à redire… Excepté sur ses absences en cours de sport. Il l’examina quelques instants et conclue que la drague lourde et directe ne pourrait fonctionner que quand il serait sur des sentiments qu‘aurait la jeune femme pour lui. Il aurait été trop imprudent et stupide de recourir à ce comportement alors qu’il n’était encore qu’au point zéro avec elle : elle n’était pas comme toutes ses jeunes filles qui tombent dès le premier sourire,.Celle-là, s’il était trop empressé d’en finir, couperait certainement tous liens. Il ne fallait pas qu’elle se rende compte de son jeu, des sentiments qu’il allait faire naître. Pas de faux pas possible. Ses pensées s’étant égarée, le garçon les re-centralisa :  sa critique sur le sport.

« Je n’ai rien contre le sport en général. Répondit-il avec un sourire entendu. Mais je ne suis pas spécialement fan des adolescents idiots qui le pratiquent. »

Bien entendu, il voulait parler des sportifs de l’école, ces crétins sans cervelle qui utilisent autant leur matière grise qu’on utilise ses pieds pour faire de la cuisine. Le jeune Layne ne répondit pas au geste démoniaque de la demoiselle qui l’invitait à scruter sa silhouette. Une épreuve ? Et bien il n’était pas si imbécile que ça pour tomber dedans. Il feignit l’ignorance mais remarqua du coin de l’œil un frisson. Le garçon commença donc à se diriger vers l’école, suivit de la jeune femme. Il n’ajouta pas un mot, trop occupé à élaborer une stratégie génialissime pour piéger la jolie sportive…
_________________
Le mal triomphe toujours...
Revenir en haut
Deidra Ashburton
Membre du Personnel
Membre du Personnel

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2009
Messages: 49
Age: 28
Emploi: Prof d'EPS
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Sam 4 Avr - 11:25 (2009)    Sujet du message: Sur le chemin du gymnase (terminé) Répondre en citant

[Ce n'est rien Kiki Mr. Green ]

Killian mit un moment à répondre, il avait encore l’air pensif. Deidra n’était pas quelqu’un de pressé et le laissait prendre son temps.
 
« Je n’ai rien contre le sport en général. Mais je ne suis pas spécialement fan des adolescents idiots qui le pratiquent. »
 
Il avait eu un sourire peut-être équivoque à sa première phrase, qui ne manqua pas d’amuser intérieurement le professeur. Elle le voyait un peu plus d’un œil bienveillant. Bien sûr c’était un filou, sûrement manipulateur et amateur d’adolescentes, mais au moins il savait se tenir. Elle revint à ce qu’il avait dit.
 
« Tu sais, en cours de sport on ne te demande pas de sympathiser avec les autres. Tu viens surtout pour tes propres performances. Tu devrais essayer, un jour. »
 
Toujours sur le ton de « je sais que tu fais ce que tu veux mais je désapprouve ton manque d’assiduité », elle lui jeta un regard complice, car il devait bien savoir qu’il contournait un peu le sujet et qu’il devait aller en cours. Deidra avait néanmoins gardé son air sévère de tout à l’heure, n’oubliant jamais son rôle. Ils marchaient maintenant ensemble vers le bâtiment. Deidra commençait à ressentir le frais désagréable sur sa peau encore humide et songeait à la bonne douche qu’elle allait prendre. En parlant de douche..
 
« Tu ne veux toujours pas me dire comment tu t’es retrouvé mouillé ? »
 
Sa question était posée sans qu’elle ne tourne à nouveau la tête vers Layne. Rapide, elle venait de le dépasser et pouvait lui parler sans le regarder puisqu’ils étaient proches. Elle n’aimait pas faire l’inquisitrice, mais c’était son lot professionnel, elle devait savoir ce qu’il se passait dans l’établissement. Du moins au niveau des élèves..
_________________
Combattre le mal par le mal.
Mlle Ashburton, professeur d'EPS.

Avatar par Ravenskar.
Revenir en haut
Killian Layne
Les Bourges
Les Bourges

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2009
Messages: 23
Age: 18 ans
Emploi: Etudiant
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Sam 11 Avr - 15:08 (2009)    Sujet du message: Sur le chemin du gymnase (terminé) Répondre en citant

Non, ça n’allait pas non plus. Plan suivant. La voix de la jeune femme l’empêcha cependant de réfléchir à une autre façon astucieuse de faire tomber le professeur : elle répondit à sa remarque sur les crétins sans cervelle qui pratiquent le sport. Il soupira intérieurement : ce n’était pas le fait de devoir sympathiser -comme elle le disait- qui le dérangeait, c’était surtout le fait de voir leur tête boutonneuse qui lui déplaisait. Il prit particulièrement mal le conseil qu’elle lui donna, celui de tester un jour ses propres performances. Cela ne se voyait pas qu’il faisait attention à son physique ? Bon ok, elle ne l’avait jamais vu s’entraîner mais c’était parce que justement, pour cette seule activité, il préférait être seul, sans ses groupies habituelles. Il jeta un regard sur elle, dépourvu de sentiment (si ce n’est un tantinet de froideur) et croisa le regard brillant de la jeune femme.

Elle lui reposa la question précédemment posée. Ça commençait bien, une partie infime s’inquiétait pour cet pauvre élève bizuté. Un ricanement intérieur vint s’installer sur ses lèvres. Il reposa son regard sur le visage lisse de la jeune femme, ne cilla pas quand il croisa ses yeux puis finit par lâcher :


" Je ne vous surprendrais pas en évoquant les problèmes de cette école, les caractères trop différents pour rester en coalition pacifique. " Il reporta ses yeux sur le bâtiment qui se dessinait de plus en plus clairement devant ses yeux. Il gardait son attitude de totale indifférence, bien que les gouttes qui coulaient le long de son échine le refroidissaient considérablement. " Il est probable que je ne sois pas exclu des conflits liés à ces différences. ". Il esquissa un sourire.  
_________________
Le mal triomphe toujours...
Revenir en haut
Deidra Ashburton
Membre du Personnel
Membre du Personnel

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2009
Messages: 49
Age: 28
Emploi: Prof d'EPS
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Dim 12 Avr - 12:39 (2009)    Sujet du message: Sur le chemin du gymnase (terminé) Répondre en citant

Deidra ne vit pas le rictus de Layne, puisqu’elle ne le regardait pas, mais sentait son regard fixé sur elle. Ce point l’interpella un peu : à quoi réfléchissait-il pour être si méthodique dans ses réponses ? Il cachait peut-être quelque chose.
 
« Je ne vous surprendrais pas en évoquant les problèmes de cette école, les caractères trop différents pour rester en coalition pacifique. Il est probable que je ne sois pas exclu des conflits liés à ces différences. »
 
Bien vu et joliment dit. Ils savaient tous les deux quelle était la situation dans cet établissement. Les groupes, les rivalités, les territoires, le pouvoir à affirmer, les moyens employés… Le jeune homme l’avait esquissé avec de belles paroles, ce qui prouvait encore son potentiel de beau parleur. Ceci dit, il ne se mouillait pas trop et n’excluait pas participer de lui-même aux conflits. Même le plus charmant des agneaux était un loup ici ? En tout cas, le sourire de Killian n’avait rien d’innocent. Mais Deidra ne lui en tenait pas rigueur. Ça l’amusait même, ces tensions d’adolescents, ce jeu d’apparences. Sans vouloir le montrer, elle était assez sensible aux jeunes. Ils avaient une fierté qui ne pouvait que l’attendrir. A sa façon, le jeune homme avait évité sa question, car elle cherchait plutôt à savoir qui lui avait fait ça. Mais elle n’aimait pas la délation et considéra qu’elle avait assez rempli son rôle d’enquêtrice pour le moment.
 
« D’accord. Après tout ce n’est qu’une chemise mouillée. Rien de grave. »
 
Cette fois elle lui jeta un regard, conciliant, comme pour dire qu’elle le laissait tranquille avec le sujet. Pendant la discussion, ils arrivaient presque à l’établissement, là où leur chemin se séparait, l’une allant se doucher et l’autre retournant à ses occupations. Leur séparation étant proche, Deidra se sentit de devoir conclure.
 
« Bon. J’ai à faire. »
 
Elle se désigna à nouveau, passant une main sur son bras opposé, pour effacer un frisson.
 
« Tu devrais te changer aussi. » ajouta-t-elle avec un sourire, constatant qu’elle ne pouvait pas s’empêcher d’insister. Déformation professionnelle.
_________________
Combattre le mal par le mal.
Mlle Ashburton, professeur d'EPS.

Avatar par Ravenskar.
Revenir en haut
Killian Layne
Les Bourges
Les Bourges

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2009
Messages: 23
Age: 18 ans
Emploi: Etudiant
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Sam 25 Avr - 14:53 (2009)    Sujet du message: Sur le chemin du gymnase (terminé) Répondre en citant

Comme il l’avait espéré, le professeur n’insista pas. Ce qui l’obligea à devoir mettre un terme à leur rencontre. A sa conclusion, elle ajouta un geste pour se désigner. Seconde fois. Elle passa ensuite une main sur bras opposé : une façon de dire qu’elle ne savait comment clôturer une conversation ? Ou une manière habile pour faire comprendre qu’il ne l’intéressait pas ? Non, si contrôlait tous ces gestes, les femmes elles, en étaient incapables. Enfin si, il y en avait une, c’était Oihana mais Miss Ashburton était très loin de son profil. C’était peut-être ça qui attirait le jeune homme, une femme aussi imprenable qu’une forteresse. Il faudrait du temps, de la patience, du tact mais il y arriverait, aussi prude qu’elle soit. Il plongea quelques instants son regard dans celui du professeur et esquissa un sourire lorsqu’elle le congédia. Elle avait à faire… Bien, lui aussi devait se retrouver seul pour réfléchir à son nouvel objectif. Il laissa un petit silence s’installer entre eux  (qui laissait sous-entendre que cette séparation ne l’enchantait pas, mais ce n’était qu’un leurre) et posa finalement son regard foncé sur la silhouette de la jeune femme et lâcha :

" A jeudi alors… " Il laissa une petite pose, comme pour laisser le bouton d’alerte se déclencher, dans la tête de la jeune femme puis, reprit : " Vous avez raison, il faudrait que je vienne pour tester mes performances. "

Il agrémenta cette parole par un sourire en coin. Cette phrase n’avait rien d’innocent : là il ne parlait pas de performances physiques mais de performances mentales. Il viendrait en sport non pas par goût de voir ses capacités à l’effort mais pour profiter de l’endroit pour commencer à harceler la jolie jeune femme. C’était ça qu’il sous-entendait pas performances. Performances à plaire. Il balança ensuite son regard sur le grand bâtiment de Harrigton House. Il se sépara de la jeune femme et se dirigea vers sa chambre, la tête emplie de diverses solutions à faire tomber la jolie demoiselle. 

_________________
Le mal triomphe toujours...
Revenir en haut
Deidra Ashburton
Membre du Personnel
Membre du Personnel

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2009
Messages: 49
Age: 28
Emploi: Prof d'EPS
Sexe: Féminin

MessagePosté le: Lun 11 Mai - 15:27 (2009)    Sujet du message: Sur le chemin du gymnase (terminé) Répondre en citant

Deidra ne sut pas ce que Killian pensa de son tic professionnel,  car non seulement il n’en parla pas mais en plus il laissa un silence s’installer, ce qui rendit le professeur perplexe. Ce silence était trop long pour être une pause habituelle dans une discussion, mais trop court pour qu’elle ait à le relever à haute voix. Elle se demanda si elle avait fait quelque chose qui avait contrarié le jeune homme. Non pas que cela l’inquiète, Dei n’avait cure des interprétations des autres de ce qu’elle faisait, s’ils le prenaient mal, tant pis pour eux. Mais elle prit le silence pour une sorte de bouderie, ce qui l’interpella simplement. Enfin, il reprit la parole, avec son regard assuré.

« À jeudi alors… Vous avez raison, il faudrait que je vienne pour tester mes performances. »

Il avait marqué une pause au milieu et judicieusement, car Deidra ne vit pas immédiatement de quoi il parlait, elle qui était partie sur les changements de chemise et la potentielle contrariété de son élève. Mais elle reprit rapidement ses esprits et comprit qu’il parlait du cours de sport, qu’il devait avoir jeudi apparemment. Elle prit d’abord sa dernière phrase dans son sens tout à fait professionnel, puisque l’un des objectifs de ses cours était bien de se tester et de se dépasser. Mais avec le sourire de Killian, impossible de ne pas relire la phrase avec un autre sens. Deidra s’effara un peu d’y voir une allusion sexuelle –c’est la seule chose qu’elle pense entrevoir sous le masque de Layne- et regarda l’adolescent s’en aller, pensif, autant qu’elle.

*Un drôle de coco, quand même.* Pensa-t-elle, un sourire irrépressible au coin des lèvres, éternelle fan des ambitions de jeunesse.
_________________
Combattre le mal par le mal.
Mlle Ashburton, professeur d'EPS.

Avatar par Ravenskar.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:09 (2018)    Sujet du message: Sur le chemin du gymnase (terminé)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bullworth Academy Index du Forum -> x. Bullworth Academy -> x. Terrain de sport Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[electro] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com